La semaine dernière, je vous avais laissées devant cette image :

paris0710_008

 

Souvenez vous, c'était le but de notre promenade,
Je ne pourrais malheureusement pas vous montrer de photos de cette exposition, pas parce que les photos étaient interdites, mais tout simplement parce que nous n'avons pas pu rentrer dans le petit palais ! Arrrgghhh...j'explique:
Déjà de loin, il semblait y avoir beaucoup de monde devant les portes, de près, c'était pire ! Une affichette annonçait environ une heure d'attente, il était presque 16h00, l'expo fermait à 17h30... la queue était en plein soleil...la bouteille d'eau presque vide et contrairement aux touristes prévoyantes, nous n'avions ni ombrelles ni petits sièges pliants ! Après avoir attendu une dizaine de minutes et être partie à la pêche aux infos auprès d'un gardien, il a bien fallut se rendre à l'évidence, Yves Saint-Laurent ne se dévoilerait pas à nous ce jour là. Un peu déçues quand même, nous l'avons mis au programme du mois d'août, et sommes reparties vers les Champs-Elysées,
Nous avons repris notre recherche de la boutique Guerlain. Un petit arrêt chez Virgin pour que Maud puisse s'offrir des CD grâce à un bon d'achat qu'elle gardait précieusement depuis plusieurs semaines ( bien obligée, il n'y avait pas de magasins les acceptant dans notre province !) Les classiques ont toujours autant de succès auprès de la jeunesse : elle s'est offert deux disques des Beatles !!! Bonne idée ma fille, il y a longtemps que ça me faisait envie !

 

Le luxe a malheureusement cédé la place à des enseignes "populaires" de ce côté de l'avenue, (je ne joue pas les "prout-prout" là mais franchement, toutes ces boutiques franchisée, j'ai les même dans le centre commercial à trois km de la maison donc, ça ne me fait pas rêver).
Nous sommes passées sans même un regard devant "Dysney store", encore une preuve que Princesse à grandi, il y a quelques années, elle aurait pu passer des heures à regarder chaque babiole, sur chaque présentoir, sur les deux niveaux de la boutique. Ouf, parce que Mickey et ses amis ça va bien un peu mais l'over-dose arrive vite !

 

Sous l'effet de la chaleur, nos jambes commençaient à avoir du mal à nous porter, et il nous restait encore un bon bout de chemin à faire avant de retrouver la voiture.

 

Puis nous l'avons enfin trouvée :

 

la_maison_guerlain

 

Cette image n'est pas de moi ( j'ai oublié de photographier la vitrine).

 

La boutique n'est pas très grande au rez de chaussé, mais la beauté du lieu est impressionnante après un bref regard sur les marbres dont je vous parlerai un peu plus loin,nous sommes allées au premier étage, et là ....

 

accrochez vous Mesdames :

 

paris0710_014

 

Le socle du comptoir est en feuilles d'or, (pour les profanes dont je faisait partie il y a peu, on ne dit pas doré à la feuille, comme de toute façon ce n'est pas du "massif" ça ne peut être que fait avec des feuilles d'or !) de même que la porte de l'ascenseur.

 

paris0710_015

 

Cet espace d'accueil ( je ne peu décemment pas appeler ce lieu un pallier !) est totalement recouvert d'une mosaïque de smalts d'or. Cette réalisation est nommée "le ruban d'or".

 

paris0710_016

 

On ne peut qu'admirer ce travail réalisé à la perfection, et l'atmosphère de l'endroit est d'une légèreté à vous couper le souffle.

 

Je vous invite maintenant à nous suivre vers "l'orgue à parfum" :

 

paris0710_017

 

et un petit tour dans la pièce :

 

paris0710_009

 

"La petite robe noire" un parfum que vous ne trouverez que dans les boutiques Guerlain.

 

paris0710_010

 

Toujours de superbes flacons. "Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse" pas si sûr, le flacon dans ce cas contribue à l'ivresse !!!

 

paris0710_012

 

Ceux là sont vides et attendent que vous ayez fait votre choix pour être remplis :

 

paris0710_013

 

paris0710_011

 

Princesse en a pris plein les yeux mais n'était pas totalement désintéressée lors de cette visite, le flacon de son eau de toilette préférée était vide depuis quelques temps et la réussite de son année scolaire méritait bien un petit cadeau :

 

guerl

 

Elle tiendra peut-être jusqu'à Noël !

 

Les hôtesses (j'ai du mal à dire vendeuses!) de la boutique sont particulièrement agréables, elles nous ont épargné les regards méprisants que l'on peut parfois ressentir dans certains magasins de "luxe", ont très aimablement accédé à ma demande de faire des photos, et les échantillons d'eau de toilette glissés dans la pochette étaient en double : pour la tata et pour la maman ! Délicate attention.

 

paris0710_020

 

Nous avons alors repris l'escalier pour redescendre (la prochaine fois il faudra prendre l'ascenseur peut être y découvrirons nous d'autres merveilles !!! ) et nous sommes attardées devant les marbres du rez de chaussée :

 

paris0710_021

 

Là, je laisse la parole à la spécialiste es-marbres qui nous accompagnait :

 

Trois marbres différents sur cette image en partant de la gauche : Un très beau Sarrancolin (bien de chez nous car extrait dans les hautes-Pyrénées) vous le verrez de plus près sur la photo suivante. Ensuite un Languedoc, un très beau spécimen car bien souvent il n'est pas aussi structuré. Puis un Campan qui ne présente pas de particularité notable. Un détail, la taille impressionnante des plaques

 

Retour sur le Sarrancolin :

 

paris0710_022

 

La grosse "tache" rouge que vous pouvez observer est une "belle tranche de lard" !

Non, je ne plaisante pas ! C'est ce que disent les experts lorsque le graphisme rouge est présent en grosse quantité !

 

J'espère que ces explications vous auront intéressées, si j'ai fait des erreurs je ne doute pas que Marie-Anne me corrigera via les commentaires !

 

Il est temps maintenant de quitter la boutique :

 

paris0710_023

 

Je ne vous ai pas parlé de l'odeur subtile flottant dans l'air, rien à voir avec les mélanges écœurants émanant des "grandes surfaces du parfum"

 

C'est sûr, nous y retournerons.

 

Cette visite nous a grandement consolées de l'exposition ratée, (mais ce n'est que partie remise).

La soirée fut consacrée au grignotage des macarons, et à un repos bien mérité.

**********************

Bonne journée.